Accéder au contenu principal

Si ça bouge, le laser le détectera !


Les outils d'alignement d'arbres au laser sont un grand atout pour les professionnels de la maintenance d'aujourd'hui. En effet, cette technologie leur permet d'effectuer des alignements d'arbres de précision avec des tolérances très serrées, et ce, rapidement lorsqu'ils utilisent le procédé Fixturlaser Verti-Zontal (c'est-à-dire la prise de mesure des mouvements horizontaux et verticaux en une seule mesure simultanée). Les systèmes d'alignement laser sont des outils montrant à l'utilisateur ce qui se passe "mécaniquement" lors du processus d'alignement, y compris si des composants bougent pendant ledit processus d'alignement d'arbres.

Nous avons été sollicités de nombreuses fois chez Fixturlaser concernant le contrôle des mouvements involontaires (pied souple, jeu excessif des roulements, jeu des accouplements, etc...). Parfois, vous ne pouvez pas corriger la cause du mouvement involontaire et vous devez donc le contrôler avec votre processus d'alignement (l'exemple le plus courant étant le jeu de l'accouplement). Il arrive que la source du mouvement involontaire peut être plus difficile à identifier.

Une formation récente consistait à vérifier l'alignement d'un moteur électrique de 125 HP à 1785 tr/min sur une boîte d'engrenages d'un convoyeur à courroie. Le moteur était monté sur le réducteur par un support de type châssis moteur en porte-à-faux.
Les résultats de l'alignement initial ont révélé que l'angle vertical était 10,5 fois la tolérance maximale permise et le décalage vertical 3 fois la tolérance. L'angle horizontal était en tolérance avec le décalage horizontal de 6 fois la tolérance.

Premiers résultats

Après avoir fait une correction substantielle de la cale et ajusté la position horizontale, les mécaniciens ont remarqué que le pied du moteur avant gauche avait maintenant un pied boiteux évident qui prenait 30 mils (.030") de cales pour corriger. Aucun autre pied boiteux évident n'a été détecté. Cependant, lorsque les boulons de maintien des pieds du moteur ont été serrés (en 3 passes), le mouvement a été observé et l'alignement est sorti de la tolérance.
Les mécaniciens ont utilisé l'application "soft foot" du NXA qui montrait un mouvement de 14 mils au pied avant droit lorsque le boulon de retenue était desserré. Les trois autres pieds présentaient également des mouvements lors de la vérification.
Une enquête plus poussée a révélé qu'il n'y avait pas vraiment de pied boiteux. Le système d'alignement laser était-il incorrect ? Ce n'était pas le cas ici en l'occurrence puisque le mouvement involontaire était dû à d'autres facteurs.

Il a été déterminé que le moteur électrique de remplacement était légèrement plus gros que l'original, car les patins des pieds arrières surplombaient l'extrémité du support du châssis moteur en porte-à-faux d'environ 2 pouces. De plus, le côté droit était muni d'un renfort angulaire soudé. Il n'y avait pas d'entretoise sur le côté gauche et ce convoyeur était monté à plusieurs étages au-dessus du sol sur des poutres d'acier.
On a conclu que, comme les pieds du moteur tiennent les boulons là où ils sont desserrés et serrés (en utilisant les 3 passes recommandées), le moteur d'environ 1800 lb faisait fléchir la base, ce qui entraînait le mouvement involontaire.

Dans ce cas, les mécaniciens ont adapté leur procédure en serrant les boulons de retenue en plusieurs passes, un tour de chaque boulon de pied à chaque passe. Il a fallu environ 10 passes, mais il y a eu très peu de mouvement et l'alignement est resté dans les limites de la tolérance.

Après une nouvelle mesure, les valeurs d'accouplement vertical et horizontal étaient bien en deçà des tolérances, atteignant presque 3600 tours/minute.

Résultats finaux

Pour conclure, la présence d'un mouvement inhabituel sera directement détectée par votre système d'alignement d'arbres laser. La clé d'un alignement réussi est d'explorer les causes possibles du mouvement, de déterminer la meilleure façon de le corriger ou de le contrôler et de ne pas se sentir frustré de penser que votre système laser vous donne des "informations incorrectes".





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pied boiteux : de quoi s'agit-il et comment le minimiser ?

Un problème d'alignement de machine récurrent
Le pied boiteux est un problème courant lors de l'alignement de machine d'un équipement rotatif. C'est une cause majeure de problèmes de répétabilité dans les mesures d'alignement d'arbre. En plus des problèmes de qualité d'alignement et de répétabilité, cela peut être une cause de vibration de la machine, réduire la durée de vie des moteurs électriques et provoquer des problèmes de jeu interne dans les boîtes d'engrenages et les pompes. Mais si les précautions appropriées sont prises, le pied boiteux peut être minimisé et contrôlé. Le terme «pied boiteux» est le terme commun utilisé pour le contact incorrect entre un boîtier de machine et la plaque de base utilisée pour le soutenir. Il peut s'agir d'un pied boiteux angulaire ou parallèle, mais souvent c'est une combinaison des deux. 
Il est souvent comparé à une chaise en bois à dossier droit, où une jambe étant plus courte, ne touche pas le so…

L'alignement vertical et horizontal des éoliennes à cales réglables

L'alignement d'arbre de précision des éoliennes montées sur des cales réglables est aussi simple que l'alignement de machines tournantes montées sur des cales au niveau du sol.
Dans le cas d'une récente formation NXA dans un Vestas V82, nous savions avant le montage qu'une tour des cales réglables équivaut à 1 mm. De plus, comme il y a six trous dans les cales, nous avons calculé que l'ajustement trou à trou est égal à 0,17 mm (1 mm ÷ 6 = 0,166).

Les résultats de mesure tels que trouvés indiquent qu'une correction verticale et horizontale était nécessaire pour amener le générateur dans la tolérance.

L'écran de calage montrait que les pieds arrières du générateur devaient remonter de 3,70 mm, ce qui se traduisait par trois tours complets de chaque cale arrière + quatre trous (0,70 mm ÷ 0,17 mm = 4,12 trous). 

Les pieds du générateur avant devaient être soulevés de 2,25 mm, ce qui équivalait à deux tours complets de chaque cale avant + 1,5 trou (0,25 mm ÷ 0…

Analyse vibratoire : par où commencer ?

Comment faire le diagnostic des vibrations de sa machine ?
L'analyse des vibrations est un moyen utile de surveiller la santé de la machine. De nombreuses usines ont mis en place des plans d'analyses vibratoires réguliers pour s'assurer que l'état de leurs machines est contrôlé à intervalles réguliers et donc, si un problème se révèle après l'analyse spectrale, une solution peut être recherchée.
Lors de l'analyse des vibrations, il est important de connaître plusieurs termes. Ceux-ci sont:
La fréquenceLe déplacementLa rapiditéL'amplitude
Ce sont tous des termes qui sont utilisés dans l'analyse des vibrations sur un spectre. Par exemple, la fréquence dominante indiquée sur un spectre après que les données ont été collectées de la machine tournante déterminera le type de panne que la machine connaît. Ce défaut peut être un déséquilibre, un désalignement, un relâchement, une défaillance du roulement ou un mélange de deux ou plusieurs d'entre eux.
Les v…