Accéder au contenu principal

Un châssis moteur avec profilé en C

Un bon châssis pompe/moteur doit être conçu pour répondre à des normes spécifiques avec un acier d'épaisseur suffisante (≥ 13mm) pour supporter correctement la masse de l'équipement monté sur le châssis. Un profilé en C est généralement fait d'acier doux d'une épaisseur inférieure (3 mm).

L'acier doux ne supporte pas correctement le moteur et se déforme lors du serrage des boulons de maintien, ce qui entraîne une modification des positions des machines. Cela provoque des contraintes mécaniques lorsque les machines sortent en dehors des tolérances d'alignement. De plus, les appuis du profilé en C ne sont pas plats et parallèles aux pieds du moteur, ce qui peut entraîner divers problèmes de pied boiteux.

Sur une installation de refroidissement, un alignement des arbres a été réalisé sur un groupe moteur/pompe dont le moteur était bridé à un châssis avec deux profilés en C.

Un état initial d'alignement a été révélé :
Défaut de parallélisme de 0,18mm/100mm (1.8mils/1’’) en vertical et 0,35mm/100mm (3.5mils/1’’) en horizontal pour une tolérance à 0,07mm/100mm (0.7mils/1’’).
Défaut de concentricité de 0,44mm (17.2’’) en vertical et 0,14mm (5.4’’) en horizontal pour une tolérance à 0,10mm (4.0’’).

En mesurant les épaisseurs de cales sous les quatre pieds du moteur, le mécanicien a constaté une différence d'épaisseur de 2,55 mm sous les pieds avant gauche et droit, et de 1,80 mm sous les pieds arrières gauche et droit. De plus, il y avait plusieurs petits morceaux de cale d'épaisseur sous divers coins de certains pieds, apparemment pour corriger un angle entre pied et profilé en C.

Le mécanicien a corrigé l’assise du moteur sur son châssis en neutralisant le pied boiteux. Le jeu avec pente entre pied et profilé en C non plat ayant été corrigé.

Utiliser une cale comme jauge d'épaisseur permet de vérifier le pied boiteux et son angle en mesurant les jeux aux quatre coins d'un même pied.




Après avoir terminé toutes les étapes de pré-alignement et effectué un alignement de précision, nous avons découvert que le défaut de concentricité était de 0,28mm (11.1’’) en horizontal alors que les boulons de maintien étaient serrés. L’ensemble des éléments susceptible de provoquer des mouvements inattendus a été examiné mais aucun autre problème n'a été détecté. Des tentatives répétées ont eu les mêmes résultats et il a été déterminé que l’acier doux des profilés en C se déformait.


Le groupe moteur / pompe a dû être modifié en remplaçant les profilés en C par des blocs usinés sous les pieds du moteur pour obtenir et garantir un alignement de précision dans les tolérances.

Après avoir constaté les problèmes posés, le responsable de la maintenance de l'installation de refroidissement a annoncé qu'ils remplaceraient les profilés en C par des blocs usinés sur tous le autres châssis des groupes moteur / pompe.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Analyse vibratoire : par où commencer ?

Comment faire le diagnostic des vibrations de sa machine ?
L'analyse des vibrations est un moyen utile de surveiller la santé de la machine. De nombreuses usines ont mis en place des plans d'analyses vibratoires réguliers pour s'assurer que l'état de leurs machines est contrôlé à intervalles réguliers et donc, si un problème se révèle après l'analyse spectrale, une solution peut être recherchée.
Lors de l'analyse des vibrations, il est important de connaître plusieurs termes. Ceux-ci sont:
La fréquenceLe déplacementLa rapiditéL'amplitude
Ce sont tous des termes qui sont utilisés dans l'analyse des vibrations sur un spectre. Par exemple, la fréquence dominante indiquée sur un spectre après que les données ont été collectées de la machine tournante déterminera le type de panne que la machine connaît. Ce défaut peut être un déséquilibre, un désalignement, un relâchement, une défaillance du roulement ou un mélange de deux ou plusieurs d'entre eux.
Les v…

Pied boiteux : de quoi s'agit-il et comment le minimiser ?

Un problème d'alignement de machine récurrent
Le pied boiteux est un problème courant lors de l'alignement de machine d'un équipement rotatif. C'est une cause majeure de problèmes de répétabilité dans les mesures d'alignement d'arbre. En plus des problèmes de qualité d'alignement et de répétabilité, cela peut être une cause de vibration de la machine, réduire la durée de vie des moteurs électriques et provoquer des problèmes de jeu interne dans les boîtes d'engrenages et les pompes. Mais si les précautions appropriées sont prises, le pied boiteux peut être minimisé et contrôlé. Le terme «pied boiteux» est le terme commun utilisé pour le contact incorrect entre un boîtier de machine et la plaque de base utilisée pour le soutenir. Il peut s'agir d'un pied boiteux angulaire ou parallèle, mais souvent c'est une combinaison des deux. 
Il est souvent comparé à une chaise en bois à dossier droit, où une jambe étant plus courte, ne touche pas le so…

L'alignement vertical et horizontal des éoliennes à cales réglables

L'alignement d'arbre de précision des éoliennes montées sur des cales réglables est aussi simple que l'alignement de machines tournantes montées sur des cales au niveau du sol.
Dans le cas d'une récente formation NXA dans un Vestas V82, nous savions avant le montage qu'une tour des cales réglables équivaut à 1 mm. De plus, comme il y a six trous dans les cales, nous avons calculé que l'ajustement trou à trou est égal à 0,17 mm (1 mm ÷ 6 = 0,166).

Les résultats de mesure tels que trouvés indiquent qu'une correction verticale et horizontale était nécessaire pour amener le générateur dans la tolérance.

L'écran de calage montrait que les pieds arrières du générateur devaient remonter de 3,70 mm, ce qui se traduisait par trois tours complets de chaque cale arrière + quatre trous (0,70 mm ÷ 0,17 mm = 4,12 trous). 

Les pieds du générateur avant devaient être soulevés de 2,25 mm, ce qui équivalait à deux tours complets de chaque cale avant + 1,5 trou (0,25 mm ÷ 0…